Itinéraire

Née à Paris, mariée à un médecin suisse, mère de 5 enfants, Christiane Kammermann commence sa vie d'expatriée en 1956 quand elle s'établit au Liban.

Sollicité par l'ammbassadeur de France, elle entre très vite au Cercle du Comité de l'Uinon Française.

Membre de la Société française de bienfaisance, elle en devient vice-présidente, puis présidente pendant toutes les années de la guerre civile du Liban (1975-1991).

Pendant près de 20 ans, elle n'a qu'un seul moteur, l'action.

Ses moyens : le dialogue. Ses activités la conduisent sur tous les fronts : gestion des rapatriments et des relogements, visite des prisons et des hôpitaux, soutien aux Français de l'2tranger. Elle la présidera jusqu'en 2004.

En 1988, elle est élue Déléguée au Conseil Supérieur des Français de l'Etranger (zone Liban, Irak, Jordanie, Syrie). Elle se rend régulièrement à la rencontre de ses compatriotes dans cette région du Moyen Orient.

Reçue dans les ambassades et associée aux réunions officielles, elle informe les expatriés français, inventorie leurs besoins et les transmet au ministère des AFfaires étrangères.

En septembre 2004, Christiane Kammermann est élue Sénateur des Français vivant hors de France.