intervention du 2 décembre 2015