constitution du bureau novembre 2014

2014-0705-001-SK 2014-0705-002-SKNous avons procédé lors de notre première réunion après les vacances à la constitution du bureau de la délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes.

Mme Chantal Jouanno a été élue par acclamation présidente de la délégation aux droits des femmes.

Il est important de souligner que la délégation travaille dans un esprit positif, chacun apportant sa contribution aux débats pour défendre le principe d'égalité, de dignité, d'émancipation. Le travail que l'on accomplit au sein de la délégation est extrêmement constructif.

Il reste encore beaucoup à faire pour l'égalité entre les femmes et les hommes. La force de cette délégation, c'est de pouvoir traiter de tous les sujets qui concernent les femmes et qui de ce fait concernent la moitié de la population française et intéressent donc la France toute entière ! Car les dispositions qui améliorent la vie des femmes participent aussi à l'amélioration de celle des hommes...

Nous avons ensuite procéder à la composition de notre Bureau en désignant dans un premier temps les vice-présidents soit, dix vice-présidences ainsi réparties entre les groupes : quatre pour le groupe UMP ; trois pour le groupe socialiste ; une pour le groupe CRC ; une pour le groupe RDSE et une pour le groupe Écologiste.

- pour le groupe UMP, de : Joëlle Garriaud-Maylam, Alain Gournac, Christiane Kammermann et Mathieu Darnaud ;

- pour le groupe socialiste, de : Michelle Meunier, Hélène Conway-Mouret et Roland Courteau ;

- pour le groupe CRC, de Brigitte Gonthier-Maurin ;

- pour le groupe RDSE, de Françoise Laborde ;

- pour le groupe Écologiste, de Corinne Bouchoux.

Le Bureau est donc ainsi constitué :

- Vice-présidents :

Mme Corinne Bouchoux (ECOLO - Maine-et-Loire) ;

Mme Hélène Conway-Mouret (SOC - Français de l'étranger) ;

M. Roland Courteau (SOC - Aude) ;

M. Mathieu Darnaud (UMP - Ardèche) ;

Mme Joëlle Garriaud-Maylam (UMP- Français de l'étranger) ;

Mme Brigitte Gonthier-Maurin (CRC - Hauts-de-Seine) ;

M. Alain Gournac (UMP - Yvelines) ;

Mme Christiane Kammermann (UMP - Français de l'étranger) ;

Mme Françoise Laborde (RDSE - Haute-Garonne) ;

Mme Michelle Meunier (SOC - Loire-Atlantique).

- Secrétaires :

Mme Jacky Deromedi (UMP - Français de l'étranger)

Mme Danielle Michel (SOC - Landes) ;

M. Cyril Pellevat (UMP - Haute-Savoie).

Un hommage tout particulier a été rendu à notre précédente présidente, Brigitte Gonthier-Maurin, qui a pendant ces trois dernières années a animé les travaux de la délégation guidée par la préoccupation constante du consensus et par la volonté de trouver des positions communes au sein de la délégation.

Ainsi notre délégation a-t-elle su se positionner sur des sujets centraux, notamment :

- le débat sur le projet de loi pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes, devenue la loi du 4 août 2014 ;

- l'investissement de champs nouveaux pour notre délégation comme la situation des femmes dans les armées, esquissée l'an dernier avec la problématique du harcèlement sexuel ;

- ou encore le sujet consternant des viols de guerre qui a fait l'objet d'un rapport riche et très documenté sur cette réalité qui est malheureusement d'actualité en ce moment. Je vous recommande vivement la lecture de ce rapport extrêmement intéressant et particulièrement émouvant.

La cérémonie en hommage aux sénatrices résistantes et le colloque sur les femmes résistantes qui ont eu lieu le 27 mai 2014 ont été rappelés car ils ont été des temps forts de la précédente session. Cette initiative a contribué à faire sortir de l'ombre ces femmes injustement oubliées.

Des collègues, figures et femmes très engagées de notre délégation, ont quitté le Sénat : Bernadette Bourzai, Marie-Thérèse Bruguière, Christiane Demontès, Gisèle Printz et Esther Sittler.

D'autres collègues nous ont rejoints : quinze nouveaux membres, dont onze ont été élus lors du dernier renouvellement.

Sur 36 membres, notre délégation compte 21 sénateurs et sénatrices qui étaient déjà parmi nous en 2011 ou même avant.

Nous accueillons désormais plus d'hommes : dix au lieu de sept, dont un questeur, Jean-Léonce Dupont, qui a rejoint la délégation. Cette mixité est indispensable à la cause de l'égalité et à la voix de notre délégation.

Avec 25 % de femmes au sein du Sénat, nous avons gagné trois points. Mais la France ne se situe qu'au 48ème rang mondial pour la féminisation de ses assemblées parlementaires.

La Présidente a soumis un thème à notre approbation qui s’inscrit dans la logique du suivi du rapport « stéréotypes dans les manuels scolaires » que la délégation a publiée en juillet dernier, et du récent rapport du Haut Conseil à l'égalité. Il s’agit des  stéréotypes dans les jouets et jeux. Il y a un gros travail à faire, notamment dans le domaine des jeux vidéo, qui mettent en œuvre des stéréotypes sur lesquels nous devons avoir une réflexion.

Il est d’ores et déjà à noter qu'en avril 2015 nous célébrerons un événement majeur : le soixante-dixième anniversaire du premier vote des femmes, qui a eu lieu lors des élections municipales de 1945. Au-delà de la célébration historique, il serait intéressant de faire le point sur la citoyenneté des femmes aujourd'hui : sont-elles plus ou moins abstentionnistes ? Sont-elles tentées par les votes extrêmes ou modérés ? Comment s'engagent-elles dans la vie de la Cité et des partis politiques ?

Autant de dossiers tout à fait passionnants et au cœur de l’actualité.