Espagne du 5 au 9 juillet 2010

Ambassadeur de France Bruno DelayeMadrid – Alicante – Valencia & Barcelone

A l’invitation d’Alain Naeder, Conseiller à l’A.F.E., je me suis rendue en Espagne du 5 au 9 juillet 2010.

  • Madrid : Accueillie,      le lundi 5 juillet en fin d’après-midi,  à l’aéroport de Madrid Barajas par Alain      Naeder, nous nous rendons immédiatement à la résidence de l’Ambassadeur.

Dès le lendemain matin, M. Bruno Delaye,  Ambassadeur de France en Espagne, me reçoit autour d’un petit-déjeuner, auquel participent également Mme. Annie Mari, Consul de France à Madrid et M. Philippe Marini, Sénateur français de l’Oise.

Ma 1ère visite à Madrid est pour le Lycée français de Madrid. Avec 3468 élèves inscrits et 248 à l’école de Saint-Exupéry, le Lycée français de Madrid est l’établissement scolaire le plus important du réseau français de l’étranger.

Mme. Annie Mari, Consul Général de France à Madrid ; nous reçoit à déjeuner. En fin d’après-midi, je rencontre, au Consulat, la communauté française de Madrid lors d’une réunion suivie d’un cocktail.

  • Alicante : dès le      lendemain matin, mercredi 7 juillet, nous quittons Madrid, en      voiture,  avec Alain, en direction      d’Alicante.

Arrivés à Alicante en fin de matinée,  nous nous rendons immédiatement au ConsulatM. Georges Sanchez, Consul honoraire à Alicante a réuni la communauté française pour un déjeuner. Les principaux thèmes abordés sont les relations avec l’administration, l’éducation des enfants etc…

Puis c’est le départ pour le Lycée français Pierre Deschamps où le Proviseur Mme. Laure Mouden  nous reçoit et nous fait visiter son établissement. Créé en 1962, cet établissement compte aujourd’hui près de 1400 élèves de la maternelle à la terminale.

L’une des grandes réalisations de Laure Mouden est la création   en février 2010, de « bourses d’excellence ». Celles-ci prévoient, à terme, de scolariser jusqu’à 8 élèves de la 3ème à la Terminale, ouvrant ainsi des possibilités de poursuite d’études extrêmement larges dans le cadre européen à des enfants de familles espagnoles qui ne pouvaient l’envisager auparavant.

La journée se termine par une réunion avec les Présidents d’Associations et des institutions en relation avec la communauté française.

  • Valence : le      lendemain matin, jeudi 8 juillet, nous repartons, toujours en      voiture,  avec Alain, à destination      de Valence.

C’est par une réunion au Lycée français que commence notre journée. 1470 élèves de la maternelle à la terminale sont aujourd’hui scolarisés dans cet établissement. M. Serge Faure et son équipe de direction nous accueille ainsi que Mme. Nadine Cussac de Llombart, Consul honoraire à Valence.

Lors du déjeuner-débat au restaurant «Can Bermell» je rencontre une vingtaine de français parmi lesquels des responsables d’associations (UFE, ADFE, SFB) et institutions comme la Chambre de Commerce.

Puis c’est la visite de l’Institut français de Valence où son Directeur M. Pascal LETELLIER, nous rappelle les 4 missions essentielles de l’Institut :

1.- Une mission d'enseignement du français, pour tout public et tous les niveaux, avec une préparation aux diplômes officiels qui certifient de la connaissance de la langue. (DELF, DALF, TCF).

2.- Une mission de diffusion et d'échanges culturels, afin de faire connaître la culture de la France contemporaine, au travers de ses artistes (organisation d'expositions), de ses cinéastes d'hier et d'aujourd'hui (cycles et Día D Cine), ses penseurs et écrivains (séminaires et conférences), et ses créateurs (concerts, théâtre, danse), etc.

3.- Une mission d'information et de documentation, grâce à une médiathèque moderne (10000 livres en libre accès, des revues, 1300 DVD, 1250 CD et des postes DVD et Internet) et un "centre de ressources sur la France contemporaine".

4.- Une mission plus générale de forum interculturel, en offrant son espace aussi bien pour des débats d'idées que pour la présentation d'oeuvres artistiques des Valenciens qui désirent exposer ou s'exprimer. Cette ouverture s'étend aussi à la vie scientifique et aux entreprises qui le souhaitent.

Dès 18 heures nous quittons Valencia, toujours en voiture, avec Alain Naeder, car  la route est longue jusqu’à Barcelone…

Notre première visite, dès le lendemain matin,  est pour le Lycée français de Barcelone2.718 élèves sont aujourd’hui scolarisés de la maternelle à la terminale Puis je m’entretiens avec M. Pascal Brice,  Consul Général de France.

Enfin de matinée, je me rends, avec les Conseillers à l’A.F.E. Alain Naeder et Francis Huss,  à l’Institut français de Barcelone afin de rencontrer les représentants des principales associations françaises de la circonscription.

Fondé en 1931, l’Institut français de Barcelone se veut être un lieu d’échange culturel entre la France et la Catalogne, et plus généralement l’Espagne. Pour cela, l’Institut remplit 4 missions essentielles :

1) une mission d’enseignement du français langue étrangère, pour tous les publics et tous les niveaux, préparant aux diplômes attestant la connaissance de la langue (DELF, DALF).

2) Une mission de diffusion et d’échanges culturels, visant à faire connaître la culture de la France contemporaine, à travers ses artistes (organisation d’expositions), ses cinéastes (séances de cinéma), ses penseurs et ses écrivains, ses créateurs (musiciens, danseurs, acteurs, metteurs en scène), etc.

3) Une mission d’information et de documentation, à travers une médiathèque moderne (12.000 ouvrages en libre accès, vidéos, CD, DVD, CDroms et service Internet), et un «centre de ressources sur la France contemporaine».

4 Et une mission plus générale de forum interculturel, en offrant son espace aussi bien au libre débat d’idées qu’à la présentation des œuvres artistiques de nombreuses communautés qui désirent trouver à l’Institut un lieu où s’exposer ou s’exprimer.

Puis c’est le départ pour l’aéroport de Barcelone et le retour à Paris.