Colombie du 8 au 12 février 2012

DSCF3042Arrivée le mercredi 8 février 2012 en milieu d’après-midi à Bogota,  je suis accueillie à l’aéroport par le Consul de France M. Sébastien Jondot. Bogota de son vrai nom « Santa Fé de Bogota » n’est pas une découverte pour moi puisqu’en janvier  2009 je me suis déjà rendue en Colombie mais aussi en Equateur, au Pérou et enfin au Vénézuéla.

Implantée en pleine Cordillère des Andes, à 2640 mètres d’altitude, je découvre,  lors d’une rapide traversée de la ville,  la plus haute capitale du monde après la Paz (Bolivie) et Quito (Equateur) où vivent près de 9.500.000 habitants dont 2.964 français immatriculés au Consulat.

  • C’est      par un petit-déjeuner avec l’Ambassadeur de France, M. Pierre-Jean      Vandoorne que commence ma première journée à Bogota. Pays émergent très      dynamique, où de nombreuses sociétés françaises se sont installées      notamment celles de la grande distribution (Carrefour, Casino) ou encore      Renault, Saint Gobain. La Colombie doit faire face  aujourd’hui à un problème majeur celui      de la lutte  contre les trafics de      drogue et de l’insécurité.
  • Dans      l’après-midi, je reçois à l’Ambassade nombre de nos compatriotes désireux      de me faire part de leurs difficultés en matière de bourses scolaires, de      CFE ou  encore de caisses de      retraite…
  • Je      remets ensuite les déclarations de nationalité enregistrées à Mme. Marcela      Correa et à Mme. Adriana Ramirez lors d’une cérémonie et leur  souhaite la bienvenue dans la communauté      française.
  • Enfin,      je m’adresse à la communauté française lors d’un débat très animé portant sur      les futures élections françaises, l’éducation, la santé etc…
  • Mardi 14 février 2012

Après Bogota,  c’est vers le nord ouest de la Colombie à Cartagena que vont me porter mes pas. Entourée de remparts,  avec ses ruelles bordées de maisons ancestrales aux façades colorées, Cartagena compte aujourd’hui plus d’un million d’habitants, dont 14.000 seulement vivent dans la vieille ville.

Dès mon arrivée je reçois un certain nombre de nos compatriotes venus me faire part de leurs difficultés : problèmes avec leur Caisse de retraite, difficultés pour trouver un emploi etc…  Je suis ensuite accueillie par le Directeur de l’Alliance française. Fondée en 1968 l’Alliance Française de Cartagena accueille chaque année près de 800 étudiants français.

  • Mercredi 15 février 2012
  • Vendredi 17 février 2012
  • Le lendemain en fin d’après-midi je quitte Bogota, direction Paris.
  • Dès      le lendemain matin je quitte Cartagena pour Barranquilla ville portuaire      où se déroule le célèbre « Carnaval de Barranquilla ».   Je m’entretiens, lors d’un déjeuner,  avec le Consul honoraire M. Jesus Ferro      et avec Mme. Marie José Le Duc, Directrice de l’Alliance Française (la  2ème de Colombie).
  • Je      quitte Barranquilla dans l’après-midi à destination de Santa Marta. Ville      portuaire, Santa Marta est la première ville construite par les Espagnols.      500.000 habitants y sont installés. Sur les 500 français qui résident à      Sant Marta  250 d’entre eux sont      inscrits au Consulat les 250 restant ne sont pas immatriculés.  Le soir même je rencontre, lors d’un      dîner,  la Directrice de l’Alliance      Française de Santa Marta Mme. Odile Bouchard et des membres du comité
  • Arrivée      en fin de matinée à l’aéroport de Bogota je me rends immédiatement à la      résidence de France ou un déjeuner a été organisé. Parmi les personnalités      réunies autour de l’Ambassadeur de France, M. Pierre-Jean Vandoorne et de      son épouse, le Consul de France M. Sébastien Jondot, Joël Doglioni, Conseiller      à l’A.F.E. et de nombreux responsables de Colombie.
  • Le lendemain en fin d’après-midi je quitte Bogota, direction Paris.